23 décembre 2007

Coup de gueule !

Je voulais prendre le temps de pousser un coup de gueule, exercice propre aux français, s’il en est, sur le changement de propriétaire d’Europe 2. Que le groupe Lagardère désunisse les deux sœurs Europe 1 et Europe 2 ne constitue pas en soi un drame sans équivoque (quoique…) mais qu’il puisse choisir Virgin, le géant U.S. comme repreneur, me révolte. Après Universal, Virgin écrase le monde aussi bien sur le plan médiatique que musicale, téléphonique, et même alimentaire. Ces surpuissances sont certainement un bien pour l’économie. Elles centralisent au possible tous les services en provoquant une lisibilité démesurément gênante. Le jour ou Virgin tombe, ce n’est pas seulement une radio qui coule, mais tout un pan entier de l’économie mondiale. Ce pamphlet anti-puissance ne doit cependant pas être perçu comme de l’anti-américanisme exacerbé. Je crois les Etats-Unis seuls propriétaires de l’économie mondiale. Il n’y a bien qu’eux qui soient capables de tirer au mieux les ficelles. Non. Le problème, et c’est une forme dérangeante du capitalisme, c’est bel et bien la centralisation. Alors me direz-vous, comment les Américains, s’ils ne se trompent jamais, sont-ils fautifs ? Tout simplement en ne distribuant pas à bon essien les cartes de l’économie. Pourquoi ne pas avoir gardé le pluralisme des sociétés achetées? Un exemple, qui à mon sens prévaut en matière de prévention. Vous savez ou non que pendant l’été 2007, j’ai travaillé dans une fromagerie. Récemment cette fromagerie avait été rachetée par un grand groupe alimentaire français, qui avait lui-même acheté plusieurs autres fromageries. Ainsi, à chaque rachat, ce groupe a tenu à ne pas remplacer le nom de l’entreprise rachetée. La raison ? Très simple. Un cas très concret expliquerait ceci. Prenons une intoxication à la chaîne, de telle façon que des centaines de boîtes d’un fromage X doivent être retirées des rayons des grandes surfaces. L’information est diffusée à travers les médias, au même titre que le nom de la fromagerie ayant conçu ces fromages. Si ce groupe avait décidé de remplacer l’ancien nom de l’entreprise rachetée par le sien, toutes les usines de production auraient subi le contre-coup économique engendré par la méfiance du consommateur. Voilà à mon sens une lucidité qui évite de bien mauvaises surprises. Alors fini Europe 2, pour les fans comme moi de la chaîne pop-rock, je vous suggère de prier contre nous même à savoir contre l’Euro, pour qu’il cesse de prendre de la valeur. Virgin investit en France, dans la zone Euro, avec un Dollars qui n’a pas encore atteint son pic minimal. Peut-être que nos investissements aux Etats-Unis les rapportent au point, en retour, d’investir chez nous. Toujours est-il qu’il ne faudra pas compter sur Virgin radio pour espérer avoir de nouvelles très bonnes émissions comme il en existe tard dans la nuit sur RTL 2. Le groupe Lagardère ayant déjà largement contribué à cette perte d’authenticité, de saveur d’une radio libre dans laquelle nous sommes des milliers à nous reconnaître. Finalement, pour ne pas être un économiste, ni en avoir eu l’once d’un enseignement, je serais pour davantage de conservatisme. Nous n’avons jamais aussi pauvres ; Pauvres de n’avoir aucune ambition future ni ligne directrice.

Posté par salocin39 à 17:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Coup de gueule !

Nouveau commentaire