The wonderful world of Salocin39

22 décembre 2007

Bienvenue à toi!

Je pense que la meileure façon de vous acceuillir, c'est encore celle-ci: http://www.dailymotion.com/video/x3t2b6_pub-francaise-des-jeux-le-paillasso_ads

envoy yourselves  :p

Posté par salocin39 à 15:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Précision sur le message d'introduction au blog...

Ne vous y fier pas... Bertrand et sarkosy ne sont pas vraiment mes idôles (cf following post). A ce propos, je vais vous faire part d'une petite confidence, qui est sur le fond bien connue.

Lors de mon stage, Blazas, un Hongrois pur souche (et oui ça existe... la Hongrie est même rentré dans l'union européenne, et le pire est que la Hongrie et le pays le plus riche d'europe de l'est), nous à dit "eh, frenchies (lance-t-il à Abdeslam et moi (en oubliant tout les petit belges autour) Do you know what is a sarkosy in Hungary?  A little shit!!  Notre président, de source sûre, est une petite merde.

Posté par salocin39 à 15:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Mes idoles

Mes idoles... la liste ne peut être exhaustive... je choisi donc donc d'opter pour le goutte-à-goutte. En l'occurence, ma première goutte, est politique. Vous savez, ou non, combien la politique importe à mes yeux. Pour assouvir ce désir, quasi-quotidien je dois bien l'avouer, de bonne leçon politique j'ai trouvé en la personne de Jean-Michel Aphatie mon mentor. Que ce soit sur RTL tous les matins de la semaine à 7h50, ou au Grand Journal de Mr Michel Denisot en première partie d'émission, mon culte quotient se trouve être des plus assidu.  Nous y reviendrons plus tard. JMA, dans le langage bloggeur de RTL, représente à mes yeux la lucidité et la perspicacité de la critique politque. Son travail d'éditorialiste, auquel il s'essaye sur le plateau du Grand Journal est sans conteste le plus tranchant du PAF (pour le paysage radiophonique, je ne tarirais jamais assez d'éloge au sujet d'un autre de mes maîtres, Alain Duhamel). A réalité, je me surprends à préférer les journalistes politiques, aux hommes politiques: preuve tangible de l'intéressement aux idées, à défaut de soutenir une personnalité... à bon entendeur.

Posté par salocin39 à 15:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Un peu de rugby... naturellement

Enfin. Voilà, le match référence que toute la France de l'ovalie attendait: Clermont-Toulouse ce vendredi 21 décembre.

Enfin. Voilà, une fomre satisfaisant de tous les joueurs prétentants à l'épique de france pour le prochain tournoi. Et dieu sait s'ils étaient légion sur la pelouse du stade marcel Michelin. Outre les excellents étrangers (à noter pour moi la bonne prestation de celui que je considère comme la principale arme du stade toulousain, à savoir, Kunavor), plusieurs de nos "petis bleus" ont été très bons. Le choix de la triplette Lièvrement-Ntamack-Rouillé sera, comme à l'accoutumé pour le selectionneur de l'équipe national, cornéllien. Le premier poste concerné se trouve être incontestablement le poste de trois-quart aile. Rougerie, Heymans (oui, pour moi, ce n'est pas un arrière), et surtout Malzieu, qiu a été littéralement éblouissant. Ajouter à cela, Clers, qui est à créditer d'un début de saison plus que convaincant ou encore Julien Arias et Yves Donguy qui ne doivent pas être oublié. Les jeunes sont en effet garant de notre avenir, ce n'est pas nouveau, il faut maintenant mettre en application ces fameux principes. Ce qui m'amène tout naturellement à parler du sujet épineux du poste d'arrière. Je regardais Perpignan-London Irish lorsqu'une lumière m'est apparu. Alors d'accord, Percival Montgomery est un joueur hors-pair, je serai le premier à la défendre, mais son remplaçant, qui est entré à la 50ème (percy est sorti sur blessure) a été exceptionnel. Rien à voir avec les promesse maladroite de Poitrenaud, ou la préretraite calamiteuse de Brusque (qu'il fait mal au coeur de savoir que Laréchéa était relègué sur le banc pour que Brusque joue... une honte)

Bref, Messieurs les selctionneurs, je vous en prie, osez, construisez et croyez. La relève est là, il suffit d'ouvrir les yeux!

Posté par salocin39 à 20:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 décembre 2007

Coup de gueule !

Je voulais prendre le temps de pousser un coup de gueule, exercice propre aux français, s’il en est, sur le changement de propriétaire d’Europe 2. Que le groupe Lagardère désunisse les deux sœurs Europe 1 et Europe 2 ne constitue pas en soi un drame sans équivoque (quoique…) mais qu’il puisse choisir Virgin, le géant U.S. comme repreneur, me révolte. Après Universal, Virgin écrase le monde aussi bien sur le plan médiatique que musicale, téléphonique, et même alimentaire. Ces surpuissances sont certainement un bien pour l’économie. Elles centralisent au possible tous les services en provoquant une lisibilité démesurément gênante. Le jour ou Virgin tombe, ce n’est pas seulement une radio qui coule, mais tout un pan entier de l’économie mondiale. Ce pamphlet anti-puissance ne doit cependant pas être perçu comme de l’anti-américanisme exacerbé. Je crois les Etats-Unis seuls propriétaires de l’économie mondiale. Il n’y a bien qu’eux qui soient capables de tirer au mieux les ficelles. Non. Le problème, et c’est une forme dérangeante du capitalisme, c’est bel et bien la centralisation. Alors me direz-vous, comment les Américains, s’ils ne se trompent jamais, sont-ils fautifs ? Tout simplement en ne distribuant pas à bon essien les cartes de l’économie. Pourquoi ne pas avoir gardé le pluralisme des sociétés achetées? Un exemple, qui à mon sens prévaut en matière de prévention. Vous savez ou non que pendant l’été 2007, j’ai travaillé dans une fromagerie. Récemment cette fromagerie avait été rachetée par un grand groupe alimentaire français, qui avait lui-même acheté plusieurs autres fromageries. Ainsi, à chaque rachat, ce groupe a tenu à ne pas remplacer le nom de l’entreprise rachetée. La raison ? Très simple. Un cas très concret expliquerait ceci. Prenons une intoxication à la chaîne, de telle façon que des centaines de boîtes d’un fromage X doivent être retirées des rayons des grandes surfaces. L’information est diffusée à travers les médias, au même titre que le nom de la fromagerie ayant conçu ces fromages. Si ce groupe avait décidé de remplacer l’ancien nom de l’entreprise rachetée par le sien, toutes les usines de production auraient subi le contre-coup économique engendré par la méfiance du consommateur. Voilà à mon sens une lucidité qui évite de bien mauvaises surprises. Alors fini Europe 2, pour les fans comme moi de la chaîne pop-rock, je vous suggère de prier contre nous même à savoir contre l’Euro, pour qu’il cesse de prendre de la valeur. Virgin investit en France, dans la zone Euro, avec un Dollars qui n’a pas encore atteint son pic minimal. Peut-être que nos investissements aux Etats-Unis les rapportent au point, en retour, d’investir chez nous. Toujours est-il qu’il ne faudra pas compter sur Virgin radio pour espérer avoir de nouvelles très bonnes émissions comme il en existe tard dans la nuit sur RTL 2. Le groupe Lagardère ayant déjà largement contribué à cette perte d’authenticité, de saveur d’une radio libre dans laquelle nous sommes des milliers à nous reconnaître. Finalement, pour ne pas être un économiste, ni en avoir eu l’once d’un enseignement, je serais pour davantage de conservatisme. Nous n’avons jamais aussi pauvres ; Pauvres de n’avoir aucune ambition future ni ligne directrice.

Posté par salocin39 à 17:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]